La Stib, ce conte de fée façon Disney

1
2780

Aujourd’hui la STIB a publié sur son blog (STIBstories.be) un article intitulé « La STIB version Disney » utilisant des GIFs animés issus des films de Disney pour illustrer des situations quotidiennes de leurs usagers. Exemples choisis : Quand mon enfant reçoit son premier abonnement, Quand je suis fier d?avoir présenté mon abonnement au contrôleur, Quand je découvre l?oeuvre d?art station Botanique, …

Deux univers qui vont bien ensemble. D’un côté le marketing lissé qui nous montre un réseau de transport en commun où tout va bien (oui, c’est vrai, il arrive à certain de rater leur correspondance). De l’autre, les contes de fées version Walt. Un combo gagnant.

Pour le coup, cela m’a paru valoir la peine de remettre un peu « la balle au centre » ou « l’église au milieu du village » bien qu’on soit sur un blog tellement urbain. Nos expériences de transport en commun à Bruxelles étant généralement teintées certes de blanc mais aussi de bien d’autres nuances de gris.

Voici donc une liste plus personnelle sur le même exercice de style :

Quand les portiques de contrôle se referment sur moi

Quand mon voisin pue le vomi et la pisse et que les usagers maintiennent un cordon sanitaire

Quand on attend 20 minutes un tram qui n’arrive pas et qu’on finit par se dire qu’il vaut mieux poursuivre à pieds

Quand le chauffeur ne répond pas à votre bonjour

Quand le chauffeur active la fermeture des portes du tram alors qu’un de mes enfants est toujours sur le quai

Quand le gars au guichet refuse de me remettre une copie du document que j’ai signé et préfère me rembourser en cash

Quand on n’a pas d’autre choix que de monter dans une rame de métro bourrée à craquer

Quand vous êtes perdu au milieu d’une signalétique désastreuse à Art-Loi

Quand on est bloqué dans un métro entre deux stations

dfg

 

Illustrations (c) Disney

1 COMMENT

  1. Je pensais trouver enfin ici une critique de la disneylandisation de nos vies telle que nous l’a dernièrement « proposé » la STIB.

    Mais je m’arrête là vu que tout le monde semble unanimement content.

LEAVE A REPLY