Mais qui es-tu le bakfiets ?

0
5239
Bakfiets et enfants

r0-83-586-301-c68-fiets_kind

Les bakfietsen (ou vélo-cargo en français) font, depuis de nombreuses années, partie du paysage dans les villes hollandaises ou flamandes. A tel point que quand Bart de Wever veut stigmatiser les bobos anversois, il parle de « bakfietsers ». A Bruxelles, si ce n?est les coursiers à vélo ou quelques pionniers, on en voyait encore très peu il y a quelques années. Mais peut-être l?avez-vous remarqué, il devient de plus en plus fréquent de croiser des bakfietsen à Bruxelles.

Les sociétés de coursiers à vélo qui poussent comme des champignons et se développent d?année en année ont trouvé dans le bakfiets le compromis idéal entre la rapidité du vélo et la capacité de stockage d?une petite camionnette. Mais, depuis peu, on voit apparaître deux autres groupes de bakfietsers qui sont, me semble-t-il, en train de supplanter en nombre les coursiers: les jeunes ménages qui l’utilisent (notamment) pour transporter leurs enfants et les indépendants qui l’utilisent comme outil de travail.

Les jeunes ménages avec enfants en bas âge sont de plus en plus nombreux à opter pour un bakfiets. Celui-ci permet de transporter de 1 à 5 enfants de manière confortP1020245able, sûre, rapide, non-polluante et conviviale. L?attache maxi-cosi sur suspension qu?on trouve en option sur certains modèles permet d?embarquer un bébé à partir de 3 mois sans problèmes. Le bakfiets est plus rapide que la marche à pied, la poussette, la voiture ou les transports en commun et le trajet est bien plus confortable qu?un vélo avec siège(s) enfant, tant pour l?enfant/les enfants que pour l?adulte. Vous pouvez y charger des courses en plus du ou des enfants que vous avez été chercher à la crèche ou à l?école.

Et, du reste, vous pouvez utiliser le bakfiets pour transporter à peu près tout ce que vous transportez habituellement en voiture ou plus péniblement à pied ou avec un vélo normal : (grandes) courses, bulle à verre, objets encombrants, etc? Si vous souhaitez partir en vacances en vélo avec plus qu?une brosse à dent et un slip de rechange, le bakfiets perm11921828_1467626070208995_8170920415661487650_oet de transporter pas mal de bagages et, si nécessaire, du matériel de camping. Last but not least, avec un bakfiets en ville, on est beaucoup plus respecté par les voitures qu?avec un vélo normal, en particulier quand les automobilistes voient les enfants sur la banquette ou dans le maxi-cosi. Si le sujet vous intéresse, j?ai moi-même acheté un bakfiets récemment et j?en parle de temps temps sur ce tumblr.

Malgré tous ses avantages et le plaisir de conduite qu?il procure, il faut néanmoins reconnaitre qu?un bakfiets a aussi quelques défauts : il se faufile moins facilement dans la circulation qu?un vélo normal ; il se gare un peu plus difficilement ; il nécessite un lieu de stationnement au domicile ou à proximité du domicile et on roule parfois à vide.

Les indépendants, quant à eux, sont de plus en plus nombreux à opter pour le bakfiets. Vélofixer vient réparer votre vélo à domicile, Marcello de Shoeshineandmore vient cirer vos chaussures un peu partout à Bruxelles, Hidden District livre du vin à domicile (mais pas que), le Petit nuage vous propose des glaces ou des gaufres selon la saison, etc… Et à chaque fois, le bakfiets est au centre du projet et permet (bien plus qu’une camionnette) d’entrer en contact avec les gens et de susciter leur curiosité.

courseparisbxl-rue du mystère -1963Si cet article vous a convaincu (ou si vous l?étiez déjà) et que vous souhaitez tester un bakfiets, plusieurs vélocistes bruxellois spécialisés (je vous recommande Velodroom dans le centre et le Guidon vert à Etterbeek) peuvent vous conseiller et laisser essayer un de leurs modèles. Etant donné l?engouement que suscitent les bakfiets depuis quelques années, on voit aujourd?hui apparaitre sur le marché des modèles de plus en plus performants. Entre Douze, Urban Arrow, Bullit ou encore Butchers and Bicycles, c?est installé une émulation consistant à concevoir le bakfiets le plus élégant, le plus technologique et le plus pratique. A vous de voir ce qui convient le mieux à l?usage que vous voulez en avoir. Les prix élevés peuvent étonner au premier abord mais si on les mets en regard d?une petite voiture urbaine dont on fait quasiment le même usage, ça reste tout à fait raisonnable.

Autre possibilité : le 20 septembre prochain, Cycloperativa et Dioxyde de Gambettes organisent la 3ème édition de la Fête de la Charge dans le cadre de la semaine de la mobilité. Le lieu qui accueille cet fête n’a pas été choisi par hasard puisqu’il a lieu au pied de la rue du Mystère à Forest, soit la côte la plus raide de la région (comme on peut le voir sur ces images d’archives datant de 1963, des courses cyclistes comme Paris-Bruxelles empruntaient d’ailleurs cette rue).

10421591_883581598344956_3199188262542123068_n

Dans le cadre de cet évènement, vous pourrez essayer de nombreux modèles de bakfiets de 10h à 18h. Vous pourrez également participer à deux concours pour le moins originaux :

  • Un concours de Cabrel en côte : le principe est simple, il s?agit de chanter des chansons de Francis Cabrel en montant la côte de la rue du Mystère, en essayant de placer ses respirations le mieux possible. Voici par exemple une vidéo d’un compétiteur particulièrement doué.
  • Un concours de charge en côte: sur le principe du saut en hauteur, chaque participant tente de monter jusqu?en haut de la côte chargé d?un, deux, trois (et même plus !) bacs de bière. Tant qu?on n?a pas réussi un engagement, on ne peut pas tenter plus.

Sur place, il y aura un bar, et de la petite restauration par des food-bikes? et des vélos-cargo bien entendu ! Si vous voulez en savoir plus sur cet évènement à ne pas manquer, c’est par ici.

 

LEAVE A REPLY