L’artiste fantôme du Petit Chateau

0
3728

C’est une visite lors d’une des Journées du Patrimoine qui m’a fait découvrir son oeuvre. Et quelle oeuvre ! Pas moins de 1500m2 de mûrs recouverts de son trait.

Entre 2001 et 2006, l’artiste péruvien Domingo Huamán Peñaloza a séjourné au Petit Château, le centre d?accueil pour demandeurs d?asile à Bruxelles. Une attente en état de No Man’s land qu’il a mis à profit en réalisant ce projet artistique intitulé « Les grands événements de l’Humanit? ou « Les murailles de l’Humanit? (j’ai effectivement trouvé plusieurs titres comme en témoignent les photos).

La fresque retrace donc l’histoire de l’humanité depuis sa création (L’origine de la vie) jusqu’à l’arrivée des inventions modernes destructrices (la chimie utilisée à des fins belliqueuses). Elle s’étale sur 3 étages dans l’aile gauche de l’ancienne caserne. En pénétrant dans le bâtiment, on est tout de suite au coeur de l’oeuvre avec une série de textes explicatifs peints sur les murs.

Domingo Huamán Peñaloza

IMG_7932

En franchissant la porte menant à l’escalier, on démarre la visite telle une plongée dans l’univers de l’artiste, autant dire que c’est fascinant. Un étonnant mélange de structures fonctionnelles (panneaux, icônes, tuyaux, briques, …) et de traits graphiques colorés ajoutant une profondeur impressionnante.

IMG_7935

IMG_7943

IMG_7938

IMG_7939

Directement inspiré par ses références culturelles sud-américaines comme Diego Rivera et Frida Kalho (Le Muralisme au sens strict mais également dans la pigmentation et la thématique historique), Domingo Huamán Peñaloza a consacré pas moins de 4 ans de sa vie bruxelloise à cette oeuvre d’art monumentale.

IMG_7941IMG_7944

Le Petit Château n’étant pas un lieu public, il n’est pas possible de visiter cette aile du bâtiment. Il semblerait même que l’ouverture temporaire au public pour les Journées du Patrimoine ne garantisse pas nécessairement un accès à l’oeuvre d’art (en soit c’est un peu normal, on visite tout de même un bâtiment habité). C’est donc avec un brin de tristesse et de curiosité que j’ai quitté cet endroit hors du commun. Les questions ne manquent pas : qu’est devenu Domingo Huamán Peñaloza ? Où vit-il désormais ? Cette oeuvre ne mérite-t-elle pas d’être plus accessible ou d’être plus connue ? Il semblerait par exemple qu’il n’y ait pas de « catalogue » permettant de garder une version imprimée de l’oeuvre, de quoi s’attarder sur les nombreux détails et autres symboles tout en lui rendant un hommage mérité.


IMG_7945

IMG_7946 IMG_7947

 

En 2006, un vernissage a été organisé en présence de l’artiste. Il reste un vestige de cet événement dans la cour du Petit Château : une pancarte visiblement créée par Domingo Huamán Peñaloza qui subit désormais les aléas de la météo. Petite anecdote contée par le guide : le coût de l’oeuvre a été chiffré à 1500?. Vu la grandeur de la fresque, cela aurait ainsi coûté 1? du m2 pour repeindre la cage d’escalier de cet aile du Petit Château.

IMG_7949

Tout complément d’info sur l’oeuvre et son artiste sont bien entendu appréciés.

 

LEAVE A REPLY