Le Centre, le café à côté du…

6
1693

O’reilly’s Nua.

Café Le Centre O’reilly’s et son extension, le Nua ont plusieurs voisins. Les Brasseurs et son déco du début XXème siécle ayant sa propre petite notoriété, je décidais de pousser la porte du Centre. Je suis accueillie par un nuage de fumée et par le bruit de la télé: c’est la Coupe d’Afrique des Nations.

A première vue (une télé et un écran géant dans le fond), l’endroit est bien choisi pour une soirée foot. La faune est plutôt (en fait ,est à 100%) masculine et je me sens bien vite aussi incongrue qu’une blonde à un séminaire de physique nucléaire! En sirotant ma boisson, je détaille le café : éclairage blafard, boiseries foncées, banquette recouverte de velours rouges à motifs incertains, murs jaunes sans grâces, vieilles photos, public bigarré (du vieux Bruxellois tirant sur sa cigarette roulée au vendeur pakistanais du coin venu faire une pause)… Je ne m’attarde pas. A recommander lorsque les autres cafés seraient plein au cas où, on peut rêver, les Diables rouges se qualifiaient à la prochaine Coupe du monde.

Le Centre – Boulevard Anspach 81 – 1000 Bruxelles

SHARE
Previous articlePour terminer en beauté…
Next articleBruxelles instantanée 11
Mélissa est Bruxelloise d'adoption depuis de longues années. Monomaniaque de son quartier (Dansaert/Ste-Catherine), on dit d'elle qu'elle ne traverse le Boulevard Anspach que pour travailler. Calomnies! Elle se bouge les fesses quand un nouveau bar vient d'ouvrir.

6 COMMENTS

  1. Honte sur toi ! Dnigrer de la sorte une institution de la vie bruxelloise. Sachez madame, qu’un caf n’est pas un soln de th o l’on parle poupes (enfin tout dpend si l’on se place au propre ou au figur)

    Le centre est un haut lieu du centre-ville. Vritables bruxellois, gens de passages mais aussi tudiants de l’Ihecs (entre autres) ont fait et font toujours vivre cet endroit.

    Les students y ont laiss quelques examens, ce chaque Euro ou Coupe du monde. L’Euro 2000 aura d’ailleurs cot trs cher certains tudiants, tant en boissons qu’en examens…

    Evidemment, si on critique un bar o tout est bas sur le foot, il ne faut pas s’tonner qu’il soit 100 % masculin ! C’est un bistrot dlicieusement pourri… C’est tout ! Non mais !

    C’est comme si j’allais dans un salon de th et que je me plaignais qu’on n’y serve pas de Triple Westalle.

    Na !

  2. Minute, minute! Tu peux avoir un caf au look dglingu mais avec une me. Et l, je ne l’ai pas vue! Peut-tre se cachait-elle particulirement bien!

  3. Je me rappelle encore, il y a une dizaine d’annes, les immenses camions bariols en vert et immatriculs Eire qui occupaient toute la rue J.Van Praet. Un ancien pub irlandais avait t dmont en Irlande et remont au coeur de la Bourse. Il peut plaire ou dplaire (il plait normement un certain public), mais il a aquis de plein droit le statut de haut lieu de socialisation bxl, et de ce fait il detient certainement une me propre. Je me rappelle aussi de la brasserie qu’il y avait auparavant (elle a t ouverte et ferme plusieurs fois) et franchement son origine le lieu manquait vraiment de personnalit (et de ce fait il marchait trs mal).

LEAVE A REPLY