Rue de la clé

17
2868

Derrière les noms de rues se cachent bien souvent des histoires: anciennes, oubliées, méconnues. C'est par exemple le cas de la rue de la clé, située entre la rue Antoine Dansaert et la rue de Flandre.

Rue de la Clé

Au 17ème siècle cette rue était une vaste impasse qui était la propriété d'un certain Nicolas Jacobs. L'endroit, écarté du centre-ville, était mal fréquenté. Pour se protéger, Jacobs fermait chaque soir à clé la porte de l'impasse et ne la rouvrait qu'à l'aube. Les locataires, pas contents de cette mesure, se plaignirent auprès des autorités et Jacobs fut ordonné de donner une clé de cette porte à chaque locataire. Quand l'impasse devint une rue, les gens de la rue de Flandre continuèrent à l'appeler Sleutelstrotje et c'est ainsi donc que cette rue fut baptisée.

Immeuble "La Clé"

Au 4ème étage du n° 12 naquit en 1952 la mondialement connue 'Petite Valse' de Jo Heyne. Il subsiste actuellement une plaque commémorative au 263 avenue d’Auderghem, ou il vécu par la suite.

Il existe de nombreuses histoires liées aux noms de rues. Je vais tenter de vous en raconter plusieurs dans les semaines à venir, si cela vous intéresse. J'ai déjà hâte de vous raconter celle de la rue de la mâchoire, mais attendons la pleine lune et un bon orage pour cela.

Source: « Dictionnaire historique et anecdotique des rues de Bruxelles » par Jean d’Osta (Paul Legrain – © 1986).

17 COMMENTS

  1. J’ai de mon ct entam une qute plus complative du sablon et on apprend beaucoup en levant la tte.
    @+
    Daniel

  2. Eh oui la toponymie bruxelloise (c’est comme a que a s’appelle, la science qui tudie les noms de lieux), est plein d’histoires intressantes et parfois cocasses, sans parler des traductions du nom d’origine flamande vers le franais pour les moins fantaisistes!

    Sur mon site, j’ai essay de donner brivement l’explication de l’origine de toutes les rues du Pentagone, ceux et celles que a intresse :

    http://www.ebru.be/Streets/StreetsPage.html

    Ce qui ne doit ne pas empcher Mich de continuer nous raconter ces belles histoires aussi! ;o)

  3. Jean d’Osta est notre matre tous et toutes dans ce domaine, c’est clair! Lui et quelques autres taient des prcurseurs dans ce domaine. A nous de reprendre – modestment – le flambeau!

  4. Je me suis un jour dis qu’il fallait que je me propose comme volontaire pour refaire son livre « Bruxelles d’hier et d’aujourd’hui », qui date de fin des annes 70… Faudrait faire un « Bruxelles d’avant-hier, hier et aujourd’hui ».

  5. Dcidmment, on a les mmes ides… ou le mme intrt/ »amour » pour Bruxelles! J’ai aussi plein de photos qui pourraient servir a! On commence quand? Srieux!
    ;o)

  6. Il faudrait peut-tre aller voir les gars de Rossel pour leur demander si ca leur intresse de refaire une dition, car les clichs du livre d’origine devront tre repris et avoir leur soutien serait essentiel !

  7. Bonne ide en effet! On pourrait faire quelques dmarches dans ce sens-l la rentre. L je pars pour 2 semaines de congs bien mrites… Je te propose d’en reparler alors, de a et peut-tre d’autres projets encore. A bientt!

  8. Comique de retrouver cette info ici, cette rue est nigmatique pour moi, car c’est dans cette ex-impasse que ma mre a eu son premier appart quand elle est arrive sur Bruxelles il y a plus de 30 ans! Merci, j’arrive enfin mettre un visage sur cette rue… ;-)

  9. Hello,
    Formidable Jo Heyne ! Mais aprs une courte recherche sur le web je n’ai pas trouv de CD de ses oeuvres…
    Une ide, une piste ?
    Grand merci,
    Robert

  10. helle

    c’est cool de voir ses infos ici, cette rue je ny suis jamais habit mais , j’ai eu deux experiences inoubliable labas…

  11. j ai habiter rue de flandre en 60 ,puis on a demenager rue des potiers ,la familles ledoux si ca vous rapelles ,marc marcel michele ,nicole .nous avons plein de souvenir du quartier

  12. Ma mre est ne en 1903 Warenstraat Bruxelles je pense que sa se trouvait
    au basfont quelqu’un pourrait il me dire ou exactement. merci d’avace

LEAVE A REPLY