Jean-François Spricigo

2
1359

NoTTurnoLe botanique, une fois de plus tend la main à des artistes d’exception. Jean-François Spricigo, photographe de l’insaisissable, de l’invisible y présente sa nouvelle exposition: « NoTTurno« .

Son obscurité est éclairante. Son silence, criant. Ses présents, étrangement absents. De courtes silhouettes fantomatiques nous rappellent que l’émotion est souveraine, que le ressentir est essentiel. A l’heure où on nous fait avaler du lisse, du vide, du faussement conceptuel à longueur de journée , rencontrer un artiste qui égratigne nos sens, ça n’a pas de prix.

Originaire de Tournai, Jean-François Spricigo aime dérouter. Quand on voudrait le voir, on se surprend à le lire, là où on voudrait le visionner, il nous fait un brin de comédie… Photographie, écriture, cinéma, théâtre, il donne. Il vit.

De NoTTurno il dit : « C’est toujours la nuit, toujours. La vraie toile blanche de l’imaginaire, seules les ombres du soir peuvent la fournir. Il me faut rêver pour appréhender le monde, le révéler à moi-même. L’abstrait, oui, comme peut l’être un sentiment, le hasard aussi, celui de la vie, de l’accident par lequel se produisent les instants fragiles. Notturno est l’histoire des départs, d’un voyage au loin où il nous faudra croire. »

En marge, au centre ou à gauche de son exposition, une conférence, une discussion croisée entre littérature et photographie, entre l’écrivain Marcel Moreau et Jean-François Spricigo. « Créer, une nécessité » propose à travers le regard de ces deux artistes, une réflexion sur l’éthique et la création.

Voilà de quoi nourrir nos petits yeux avides et nos oreilles insatiables!

Exposition : NoTTurno
20 juin au 15 juillet 2007, Vernissage ce mercredi 20 juin à 18h
Conférence : Créer, une nécessité
Samedi 30 juin 2007, à 19h.

le Botanique – rue royale 236 – 1210 Bruxelles
www.joug.org / www.botanique.be

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY